Projets

nos projets

FSPI 

Le Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain (FSPI) est un dispositif qui permet aux ambassades françaises de mener sur le terrain des actions innovantes à impact rapide et fortement visibles au bénéfice des populations locales.

Dans le cadre de la réalisation des activités du programme FSPI financé par l’Ambassade de France au Niger, le Centre Incubateur des Petites et Moyens Entreprises au Niger (CIPMEN) a bénéficié d’un fonds destiné à la réalisation d’activités devant contribuer à :

  • Favoriser l’équipement des antennes régionales du CIPMEN,
  • Renforcer les capacités de ses business dévelopers grâce des formations fournies par une école de commerce française (ESC PAU) ;
  • Améliorer l’accès des jeunes entrepreneures à des fonds d’amorçage.

NESAP

Le projet d’accès aux services électriques solaires NESAP vise à accroître l’accès à l’électricité en ayant recours à des systèmes solaires individuels, des mini-réseaux solaires et hybrides diesel. Il est coordonné par l’Agence Nigérienne de Promotion de l’Electrification en milieu Rural (ANPER). Dans sa composante 1, ce projet vise le développement du marché d’équipements solaires hors réseau. A cet effet, le projet NESAP entend développer un marché durable de kits solaires autonomes de haute qualité et améliorer l’accès au financement commercial des entreprises d’énergie solaire et de leurs clients. Pour ce faire, la composante 1 fait appel au DGOFR (Ministère des finances) pour la gestion d’une ligne de crédit mise à la disposition des bénéficiaires et le CIPMEN pour l’accompagnement par incubation ou l’accélération des PME du domaine solaire afin d’augmenter la qualité des offres en kits solaires.

RE-AGIRE 

Le projet ReAgir a pour but de mettre en place un écosystème qui favorise le développement des micro-entreprises et des PME dans la Région d’Agadez. Ce projet est mis en œuvre par quatre entités dont la coopération italienne COOPI, l’Université d’Agadez, E4Impact et le CIPMEN. Le projet prévoit un focus particulier sur les jeunes scolarisés et ceux hors du système scolaire qui aspirent à créer des emplois. Il vise à accompagner 4000 bénéficiaires, dont 1000 formés en entrepreneuriat par le CIPMEN et 3000 dans les fermes écoles (dont aux moins 190 dédiés à l’innovation des cultures). En outre, 150 porteurs de projet (dont 45 engagés dans l’innovation du secteur agricole et agroenvironnemental) seront accompagnés en pré-incubation et incubation, 30 d’entre eux recevront une aide et un soutien supplémentaire pour développer leur plan d’investissement et accéder aux instruments financiers les plus appropriés.

CIPMEN EXPORT

Le projet CIPMEN EXPORT a commencé en 2019 et finira en 2022. Nous voulons en faire un outil de financement du CIPMEN.

Ce projet cible les entreprises ayant des produits à fort potentiel d’exportation, une bonne santé financière et œuvrant dans les secteurs agro-industriel et manufacturier.

Le but de ce programme est contribuer au développement socio-économique du Niger en rehaussant la compétitivité des produits nigériens à fort potentiel d’exportation.

Ainsi, nous incubons 5 PME aujourd’hui avec un objectif de 20 incubés d’ici 2022.

CodeLoccol

Située au sein de la cité de l’innovation de Sadoré, CODELOCCOL est la première école dédiée au codage et à la programmation informatique. Avec un programme de vocational training inspiré de Andela et de l’école 42, CODELOCCOL vise à former l’élite des développeurs du Niger.  Ainsi, l’école identifie les meilleurs potentiels, préalablement diplômés ou pas mais fondamentalement intéressés par les métiers liés aux TIC. Codeloccol répond à des besoins de formation de talents pouvant apporter des solutions innovantes aux start-ups évoluant dans le domaine du numérique.

Expressions culturelles  entre le Burkina Faso et le Niger

L’ONG TDHI (Terre des Hommes d’Italie), dans le cadre de son projet « Expressions culturelles transfrontalières entre le Burkina Faso et le Niger pour la paix, l’inclusion sociale et le développement », est en partenariat avec le Centre Incubateur des PME au Niger (CIPMEN) pour mettre en œuvre un programme d’accompagnement, de suivi et de coaching pour des porteurs de projets artistiques et culturelles. L’ambition est de faire émerger des microentreprises pérennes et rentables au terme de la période d’accompagnement.

E-Takara

Le projet e-Takara est une compétition national du numérique. La première édition a eu lieu en 2017, depuis, nous renouvelons le projet chaque année.

Le projet s’adresse principalement a des équipes de jeunes pluridisciplinaires, porteurs de projets ou entrepreneurs dans le domaine des TICs. La compétition est ouverte a tous les candidats nigériens, résidents ou non sur le territoire nationale, et les candidats étrangers issus d’un pays africains.

Le but de ce programme est de détecter et soutenir les talents dans le numérique, promouvoir le TICs au service du développement,  sensibiliser la population à l’utilité du numérique et favoriser la création d’entreprises et l’emploi pour les jeunes

9 projets lauréats sont incubés sur la phase post compétition.